Définition des termes liés au site Internet

Cours du mardi 16 janvier 2014

ADRESSE D’UN SITE INTERNET

Le nom de domaine d’un site internet

http://www.nom_du_site.extension

Le nom de domaine est l’adresse d’un site qui va permettre accéder avec simplicité au site web sur internet. On tapera le nom de domaine d’un site web directement dans la barre d’adresse de la fenêtre de navigateur sous la forme http//www.mon_url.fr.
Un nom de domaine est composé d’un nom (composé d’un ensemble de caractères alphanumériques), et d’un suffixe (.com, .fr, .eu, .org…).

Le nom correspond le plus souvent au nom d’une marque, d’une société, d’une association, d’une personne. Il peut être constitué d’une suite de caractères (de A à Z et de 0 à 9) et d’un tiret.
Le choix du nom du domaine est généralement libre… dans la mesure où celui-ci n’existe pas déjà ! C’est la fameuse règle du « Premier arrivé, premier servi ».

Le suffixe, que l’on appelle aussi généralement l’extension du nom de domaine, correspond à la classification du domaine. On distingue ainsi plusieurs « catégories » de domaines, en fonction de leur origine géographique :
.fr pour la France, .es pour l’Espagne, .it pour l’Italie, .uk pour le Royaume-Uni …
ou de leur activité :
.com : Commerce.
.net : Gestionnaires de réseaux (Network).
.info : Services d’information.
.org : Organisations à but non commercial.
.biz : Domaine des business.
.eu : Domaine de l’Union Européenne.
.gov : Site gouvernemental (USA).

On peut choisir d’attribuer pour un même site plusieurs extensions comme par exemple sarenza.fr et sarenza.com.
Cela a plusieurs avantages : les internautes qui tapent directement l’url dans la barre d’adresse sont redirigés sans tomber sur une page d’erreur et cela évite qu’un concurrent achète un nom de domaine avec le même nom de site.

L’adresse web

Chaque page web de votre site correspond à une url. Un même site peut donc comprendre 10, 100, ou 1000 url, tout dépend du volume
du site, rattachées au nom de domaine de mon site : http://www.mon_site.fr, et qui sera par défaut le préfixe de chaque url que je vais créer sur mon site web. http://www.nom_du_site.fr/url_1, http://www.mon_site.fr/url_2 … Cela peut permettra de visualiser si mon url est interne au site ou externe ( si son prefixe correspond à un autre nom de domaine).
Grâce à ses urls qui vont constituer le plan de mon site (site map), les algorithmes de Google vont pouvoir parcourir toutes les pages web et les indexer dans son moteur de recherche afin que les internautes puissent y avoir accès.

L’hebergement d’un site web

Prenons un exemple très simple : Afin d’avoir un lieu qui nous appartient, dans lequel nous pouvons circuler et entreposer nos objets, meubles … nous louons ou avons acheté un hébergement. Lequel a une adresse afin qu’on puisse nous retrouver.
Pour un site web c’est la même chose, nous avons besoin d’une adresse web et d’un hébergement : un espace virtuel que l’on allons pouvoir aménager.
De nombreux critéres nous aiderons à choisir l’hebergeur en fonction de la taille du site, de ses fonctionnalités, du traffic attendu, de la qualité de son serveur et bien sûr du prix.
Dans la plupart des cas le nom de domaine est inclus dans la prestation d’hebergement.

LES OUTILS DE CONSULTATION D’UN SITE WEB

Les navigateurs

Comme son nom l’indique, les navigateurs sont des logiciels qui vont nous permettre de naviguer sur internet. Les plus utilisés à l’heure actuelle sont, Google Chrome, Mozilla Firefox, Internet Explorer et Safari.
Tous ces navigateurs déclinent des versions différentes qui correspondent aux différentes révisions et mises à jour existantes.

lorsqu’on crée un site web, on le teste généralement sur tous les navigateurs afin qu’il y a pas « incompatibilité ». Cela évite les mauvaises surprises au moment de la mise en ligne, les mises en page ajustées au pixel qui volent en éclat, ou les incompatibilités qui empêchent certains internautes d’accéder à votre site. Une petite erreur de code XHTML ou CSS, une balise manquante, un doublon perturbant le code peut faire qu’un site s’affiche mal sur certains navigateurs et pas sur d’autres.
Chaque utilisateur a ses propres habitudes et il est primordiale qu’un site web soit aussi performant quelque soit le navigateur utilisé par l’utilisateur.

Pour chaque logiciel, nous pouvons réduire ou agrandir la fenêtre de navigation sur l’écran à l’aide du petit curseur en bas à droite. Il est donc aisé de comprendre les parties de la page qui resteront dans tous les cas visible, quelque soit la taille de la fenêtre.

Les moteurs de recherche

Un moteur de recherche est une interface permettant de trouver toutes formes de ressources (pages web, images, vidéo, fichiers, etc…) par saisie de mots clés spécifiques dits « requêtes ».
Les résultats sont ensuite retournés par ordre de pertinence par le moteur de recherche, d’où l’importance d’avoir, sur son site, un contenu de qualité afin d’être dans les premiers résultats.
Le plus utilisé est sans contexte le moteur de recherche Google mais il en existe d’autres : yahoo, voila, wanadoo, orange… pour n’en citer que quelques-uns. Chaque moteur à son algorithme et donc indexera les urls de diffétentes façons.
Tout nouveau site n’apparait pas automatiquement dans les différents moteurs de recherche, pour certains, il faut soumettre l’ URL qu’on souhaite indéxer au moteur de recherche.
Après la soumission de votre site aux différents moteurs de recherche, son apparition dans les résultats de recherche n’est pas instantané, il faut attendre que les robots aient visité votre site afin de l’indexer.

LES ACTEURS D’UN PROJET DE CREATION SITE WEB

L’utilisateur

Un site web est construit pour répondre aux besoins des utilisateurs qui ont chacun des attentes, des exigences, des comportements différents. Lorsqu’on crée un site web, il est important de prendre tous ses éléments en compte afin de répondre le mieux que possible aux besoins de chacun.
Lorsqu’on conçoit un site web, on s’interroge toujours en amont sur la cible, quels internautes vais-je toucher par mon offre ? Quels sont ses habitudes de navigation ? Que va-t-il rechercher ? Quelle est sa tranche d’âge ? Quel est son niveau de connaissance de l’outil informatique et d’Internet

Le comportement d’un visiteur est donc difficile à prévoir et à anticiper. Je dirais même qu’il est de plus en plus difficile de satisfaire un visiteur : il est aujourd’hui plus pressé, plus exigeant, plus averti,
il navigue sur différentes plateformes, différents navigateurs …

Mais si un client est satisfait de l’ambiance du site, de ce qu’il y trouve, de sa clarté et la qualité de ses informations, il restera et navigera dans le site pour explorer plusieurs pages voir même y revenir régulièrement.
Pour savoir si son site Internet est réussi, efficace et agréable à utiliser, rien ne vaut un test utilisateurs en grandeur nature. On a tous des amis, collègues qui peuvent tester le site web avant sa mise en ligne, mais l’idéal
est de le faire tester à des utilisateurs représentatifs de la cible réelle.
Et ensuite observer leurs comportements, regarder ce qu’ils font, comment ils le font… afin d’estimer si le site répond parfaitement aux besoins des internautes.

Le commanditaire d’un projet web

Le commanditaire est celui qui souhaite la création d’un site Internet.
Celui-ci part en général d’un Existant : un site internet auquel il souhaite la refonte, une charte graphique, un logo ou pour une boutique en ligne cela peut-être une boutique réelle.
Pourquoi souhaite–til la création d’un site web ?
Il peut avoir plusieurs objectifs qui l’y conduit : se faire connaître, gagner en notoriété, améliorer son image, vendre ses produits, collecter de nouveaux prospects ou fidéliser une clientéle …
Bref les raisons peut-être nombreuses mais il attend toujours de son projet, un résultat concret.

Le concepteur du site internet

Le commanditaire fait donc appel dans la plupart des cas à un prestataire externe pour la création de son site web. Celui-ci peut-être une agence digitale ( agence web ), ou un webmaster freelance.
Le concepteur du site internet se place donc entre le commanditaire et les utilisateurs.
Il devra connaître non seulement l’entreprise elle-même : son activité, ses services, ses concurrents, sa valeur ajoutée, les contraintes ou existants, ses besoins, son potentiel et ses objectifs mais aussi parfaitement
le contexte et l’environnement dans lequel va émerger le projet.


Cet article vous a plu ?

N’hésitez pas à partager notre page facebook pour suivre nos nouveaux posts et astuces…

[button url= »http://www.lecil.fr/fr/category/webdesign/ » size= »medium » arrow= »left »]retour aux articles web design[/button] [button url= »http://www.lecil.fr/fr/webdesign/structure-dune-page-web » size= »medium » arrow= »right »]structure d’une page web[/button]